Les Ressources

Recherche :
Catégories de ressources :

Category: Liens relatifs

Affaires autochtones et Développmement du Nord Canada

Résumé : Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AADNC) soutient les Autochtones (Premières Nations, Inuits et Métis) et les résidents du Nord dans leurs efforts pour :

  • améliorer leur bien être social et leur prospérité économique;
  • établir des collectivités saines et plus durables;
  • participer plus pleinement au développement politique, social et économique du Canada – au bénéfice de tous les Canadiens.

AADNC est l’un des ministères fédéraux responsables d’aider le gouvernement à respecter ses obligations et ses engagements envers les Premières Nations, les Inuits et les Métis ainsi qu’à remplir ses responsabilités constitutionnelles dans le Nord. Ses responsabilités sont largement établies par un grand nombre de textes législatifs, d’accords négociés et de décisions légales. La plupart des programmes d’AADNC, qui comptent pour la majorité de ses dépenses, sont exécutés dans le cadre de partenariats avec des collectivités autochtones ou d’accords fédéraux provinciaux ou fédéraux territoriaux. Le Ministère soutient également les Autochtones vivant en milieu urbain, les Métis et les Indiens non inscrits (dont bon nombre habitent dans des régions rurales) par l’entremise du Bureau de l’interlocuteur fédéral.

Le mandat, les responsabilités et les priorités clés d’AADNC sont marqués par plusieurs centaines d’années d’histoire et par des défis démographiques et géographiques uniques. Le Ministère est l’un des 34 ministères et organismes fédéraux qui participent à la prestation de programmes et de services destinés aux Autochtones et aux résidents du Nord.

Les Premières nations au Canada

Source: Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Résumé : Les Premières nations au Canada consiste en une ressource éducationnelle conçue à l’intention des jeunes Canadiens, des éducateurs et des élèves du secondaire, des collectivités autochtones ainsi que de tous ceux qui s’intéressent à l’histoire des Premières nations. Grâce à ce document, les lecteurs auront une meilleure compréhension des grands événements qui ont touché les collectivités autochtones depuis la période précédant l’arrivée des Européens jusqu’à nos jours.

Le présent texte est divisé en deux parties. La première, intitulée « Les Premières nations d’antan », présente un aperçu des diverses cultures des Premières nations d’origine, groupées selon les six principales régions géographiques au Canada. Cette partie porte un regard sur les principales différences entre ces six groupes en matière d’organisation sociale, de ressources alimentaires, d’habitation, de modes de transport, d’habillement, et de cérémonies et croyances spirituelles.

Dans la deuxième partie, intitulée « Historique des relations entre les Premières nations et les nouveaux arrivants », on fait état des relations entre les Autochtones et les nouveaux arrivants au Canada, depuis la première rencontre jusqu’aux excuses historiques présentées par le gouvernement en juin 2008 à tous les anciens élèves des pensionnats autochtones. Par ces excuses, le gouvernement du Canada a exprimé de profonds regrets pour la souffrance causée aux pensionnaires et à leur famille. Il a aussi reconnu le tort occasionné par ces pensionnats et les politiques d’assimilation à la culture, aux langues et au patrimoine des Premières nations.

En quête d’aventure: La Traite des fourures au Canada et la Compagnie du Nord-Quest

Source: Université McGill

Résumé : En quête d’aventure : La traite des fourrures au Canada et la Compagnie du Nord-Ouest est un site de recherche universitaire, qui illustre notamment, documents à l’appui, l’âge épique de la traite des fourrures au Canada en retraçant les hauts faits de la Compagnie du Nord-Ouest et d’autres entreprises de traite de Montréal à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle. L’histoire de la Compagnie du Nord-Ouest est étroitement liée à l’histoire économique, géographique et politique du Canada et du Québec, en particulier après la cession de la Nouvelle-France à la Grande-Bretagne en 1763. On trouvera dans ce site le texte intégral de quarante manuscrits regroupés sous l’appellation Fonds Masson, qui couvrent la période s’étendant de 1790 environ à 1820. L’importance patrimoniale de ces journaux est incomparable et apporte un éclairage essentiel sur l’histoire de la Compagnie du Nord-Ouest et de la traite des fourrures en général.

Bien que les documents du Fonds Masson aient d’abord été publiés en 1889 et aient connu plusieurs rééditions, ils sont accessibles pour la première fois sous forme de base de données en texte intégral consultable. Il convient particulièrement de noter, comme il est expliqué dans l’Introduction aux Manuscrits,que l’équipe de transcription, au terme d’un travail minutieux, a produit en fait une nouvelle édition critique du Fonds Masson. C’est toute une réalisation, qui sera extrêmement utile aux chercheurs.

Pour aider les personnes qui consultent le site, en particulier les étudiants et le grand public, nous avons inclus d’autre matériel, dont une histoire de la traite des fourrures que nous avons expressément commandée et qui met particulièrement l’accent sur les activités de la Compagnie du Nord-Ouest, son évolution et son assimilation éventuelle par la Compagnie de la Baie d’Hudson en 1821. D’autres outils en ligne sont également fournis : une chronologie, un glossaire, une bibliographie choisie et une liste de sites Web connexes. Nous avons inclus, le cas échéant, des images et des cartes. Les créateurs du site voient le projet En quête d’aventure comme un processus dynamique, et du matériel nouveau sera ajouté lorsque le temps et les ressources le permettront.

Répertoire canadien des ressources documentaires

Source: Ministérielle des Affaires indiennes et du Nord canadien, en collaboration avec l’université de la Saskatchewan.
À l’intention de: Chercheurs et étudiants

Résumé: Le présent répertoire dresse la liste des bibliothèques et des institutions culturelles qui possèdent des ressources documentaires concernant les Premières nations, les Métis et les Inuits du Canada.

Ce répertoire a été établi par la section des besoins en information et en ressources documentaires du groupe d’intérêt des Autochtones de la Canadian Library Association et la bibliothèque ministérielle des Affaires indiennes et du Nord canadien, en collaboration avec les bibliothèques de l’université de la Saskatchewan.

Rapport d’étape (automne 2009) sur la mise en œuvre du cadre d’élaboration des politiques de l’Ontario en éducation des Premières nations, des Métis et des Inuit

Source: Ministère de l’éducation d’Ontario

Résumé:

Les responsables de l’Ontario et des collectivités autochtones reconnaissent l’importance de l’éducation pour améliorer les perspectives des enfants et des jeunes des Premières nations, Métis et Inuit. Dans le cadre de La nouvelle approche, le gouvernement s’engage à travailler avec les chefs et les organisations autochtones pour améliorer le rendement scolaire des élèves autochtones.

Pour donner suite à son engagement, le ministère de l’Éducation a fait de l’éducation des autochtones une de ses priorités et a mis l’accent sur les deux principaux défis à relever d’ici 2016 : améliorer le rendement des élèves des Premières nations, Métis et Inuit, et réduire l’écart entre les élèves autochtones et non autochtones en matière de littératie et de numératie, de persévérance scolaire, de taux d’obtention du diplôme d’études secondaires et de poursuite des études au palier postsecondaire. Pour y parvenir, le Ministère reconnaît la nécessité de recourir à des stratégies efficaces qui répondent aux besoins particuliers des élèves des Premières nations, Métis et Inuit.

Les stratégies décrites dans le cadre d’élaboration sont fondées sur une approche globale et intégrée de l’amélioration du rendement des élèves autochtones. Les principaux facteurs qui nuisent au rendement des élèves autochtones sont le manque de sensibilisation du personnel enseignant aux styles d’apprentissage particuliers de ces élèves et le manque de compréhension de la culture, de l’histoire et des perspectives des Premières nations, des Métis et des Inuit dans les écoles et les conseils scolaires. Les facteurs qui contribuent à la réussite de ces élèves comprennent l’application de stratégies d’enseignement appropriées aux besoins des apprenants autochtones, un programme d’études tenant compte des cultures et des perspectives des Premières nations, des Métis et des Inuit, des activités efficaces de sensibilisation et de counseling des élèves, et un milieu scolaire qui encourage la participation des élèves et des parents autochtones. Il faut aussi que les éducatrices et éducateurs comprennent le point de vue des Premières nations sur le système scolaire, un point de vue qui a été fortement affecté par des expériences en pensionnat et qui a créé une méfiance intergénérationnelle du système d’éducation. Il est capital que les élèves des Premières nations, Métis et Inuit soient impliqués et se sentent bien accueillis à l’école, et qu’ils se reconnaissent eux-mêmes ainsi que leur culture dans le programme d’études et la communauté scolaire.

Inscrivez vous pour recevoir l’info lettre mensuelle des Pratiques exemplaires en Éducation Autochtone :